Dôme festival
présente...
Programmation de films, concerts, performances etc. à l’Écran Voisin tous les dimanches dans le cadre de l'exposition “Viens, mais ne viens pas quand je serai seule” à la galerie Ensapc Ygrec.

Le dôme festival est un festival de création contemporaine. Il se déroule en Indre-et-Loire en fin juillet de chaque année. Le dôme propose l’ouverture d’un laboratoire de production et d’expérimentation au cours duquel les créations originales, inédites et/ou in situ rencontrent un large public. Le dôme est devenu une structure agissant entre le tracé de l’oeuvre et sa circulation.
Il fonde ce lien fondamental et permet à l’artiste de le définir selon ses conditions. Depuis, nous formulons nos propositions selon le principe de l’invitation et de la carte blanche. lors du festival, le dôme s’ouvre à de nouvelles écritures cinématographiques. Cette séance de films représente à sa mesure le travail que l’on souhaite accomplir avec le dôme.

+ d’infos


1. “Viewfinder material”
Baptiste Jopeck

2017 • 16mn • 4/3 • HD

“Viewfinder material” est un film de “night footage” réalisé à partir d'images d'entraînements militaires nocturnes des forces armées américaines. Toutes les images sont tournées en “night vision” et témoignent de la production de visibilité et d'invisibilité de la cible. Ces images ont été réalisées pour un usage spécifiquement militaire à des fins de simulation et d’archives. En cours d’opération, le champ de vision se cumule à celui du viseur ou du “gun viewfinder” dans lequel ennemis et fantômes se confondent et s’accumulent.

2. “Salvi quando scende la notte”
Thomas Guillot

2016 • 20mn • 4:3 • 16mm

“Salvi quando scende la notte” se voudrait une reprise du Guépard — le roman de Tomasi di Lampedusa — confrontant la situation historique et contemporaine de l'île de Lampedusa et ce roman de la fin d'un monde — celui d'une aristocratie sicilienne pas si éloignée de notre poussiéreuse Europe — ; par des jeux de transpositions, de détournements, les motifs sont constamment redistribués, mis en perspective, réinvestis et contaminés par la situation de l'île, tentant de jeter littéralement un pont entre la fable du Guépard et l'île sicilienne.

3. “Ce qui est déplacé”
Pauline Rigal

2017 • 5mn • 16:9 • HD

“Ce qui est déplacé” balaye les roches sur un terrain de stabilisation des sols. Mais dans les déplacements internes et externes du film et des pierres perce l’immuabilité de la vie minérale. Dans certaines croyances, il était profane de déplacer les pierres. Les mains libèrent les racines du sable et découvrent une géographie du sol.

4. “Kosma”
Assia Piqueras

2016 • 5mn • 16:9 • HD

Naissance d’un être. Un enfant regarde la peau d’un serpent. L’histoire mue au silence.

Créée à Cergy-Pontoise dans la France des années 70, l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy invente, expérimente, innove depuis 40 ans pour être aujourd’hui une école à la pointe, productrice d’artistes et de talents internationalement reconnus. L’enseignement de l’ENSAPC couvre un très large spectre de disciplines et croise le domaine des arts visuels, de l’écriture, du spectacle vivant et du cinéma. Pilotés par des artistes et des théoriciens exigeants, les projets pédagogiques sont construits en articulation étroite avec des structures publiques et privées françaises et internationales de haut niveau, dans le champ de la création.

SEPTEMBRE 03/09 14h00 films tout public
brothers
EXPRMNTL
Brecht Debackere
Un documentaire sur le légendaire festival de cinéma expérimental de Knokke-le-Zoute !

En 1949, le casino de Knokke, une petite station balnéaire mondaine belge, devient l’épicentre d’un des événements les plus importants de l’histoire du cinéma expérimental et d’avant-garde. Le Festival international du cinéma expérimental de Knokke-le-Zoute, surnommé EXPRMNTL, a connu cinq éditions entre 1949 et 1974, qui sont toutes devenues mythiques. Il constituait un lieu de rendez-vous pour des réalisateurs de la contre-culture des années 60 devenus tout aussi légendaires et dont les films questionnaient la nature même des images et du cinéma. Le film de Brecht Debackere raconte le cinéma expérimental à travers l’histoire de ce festival, en mêlant les images d'archives aux témoignages d’artistes comme Peter Kubelka, Jonas Mekas et Agnès Varda qui y ont fait leurs débuts.
SEPTEMBRE 03/09 17h00 film tout public
brothers
bande annonce • Belgique • 2016 • 67 mn
↪︎ partager sur facebook
Viens, mais ne viens pas quand je serais seule.
Numéros 29 à 33 - De Guingois
ENSAP / YGREC
Programmation de films, concerts, performances etc. à l’Écran Voisin tous les dimanches dans le cadre de l'exposition “Viens, mais ne viens pas quand je serai seule” à la galerie Ensapc Ygrec.

29 et 30. “Wafa introduction, wafa échauffement N°1”
Zoé Philibert

2016 • 4mn35 et 5mn52 • couleur • HD

L’impossible c’est pour les feignasses. Un échauffement à partir de gestes impossibles écrits par Edouard Levé. Jeanne a réussi à lécher son coude. Une sitcom anticipatrice qui ne saît pas trop ce qu’elle anticipe mais qui préfère anticiper que se faire surprendre.Une bande déguisée en avant-garde tente d’inventer de nouveaux mouvements. S’échauffent en attendant le moment juste. Si un mouvement s’inscrit dans un contexte, nous chercherons le mouvement juste en attendant de l’insérer dans le juste contexte. Une recherche en mouvements. Établir des tactiques en attendant. On ne sait pas ce qu’ils préparent ni si ils le savent eux-mêmes. Ils font. Ils inventeront au moins un détail. “Wafa” est une sitcom chorégraphique en 8 épisodes dont chacun témoigne d’un échauffement mené par une bande qui se qualifie elle-même de “gigoteurs”. Les Wafeurs ont pour ambition d’inventer un mouvement inédit. L’échauffement est leur forme. La forme de la sitcom me permet d’archiver ma propre recherche.

31. “La pareurs”
Léon Lenclos

2016 • 20mn • conférence

“Les Pareurs” est une conférence illustrée tirée de la série Les conférences de poche. Il y est question de la limite entre le beau et l’utile, de la différence entre décorer et se décorer, de l’origine des formes, de la troisième loi de Newton. La venue est fortement recommandée à celui qui veut saisir pourquoi les toits penchés sont pen- chés et comment les toits plats sont plats.

32. “La révolte métaphysique de Jean Matta”
Jules Cruveiller

2015 • 37mn • vidéo HD

“La révolte métaphysique de Jean Matta” est le récit d’un personnage qui mène un combat contre l’idée de mort. Conte philosophique contemporain, il relate la radicalisation progressive des engagements idéologiques d’un homme, non sans un humour noir, grinçant et corrosif.

33. “Gribiche”
Théo Hillion & Clément Jandard
Concert Techno molle avec un accent un peu Québécois.


SEPTEMBRE 10/09 14h00 films tout public
brothers
A Bigger Splash
Jack Hazan
David Hockney joue son propre rôle dans ce chef-d'oeuvre chic et pop signé Jack Hazan

Un fascinant mélange de fiction et de documentaire qui nous emmène dans l'univers de David Hockney, figure de la scène arty des années 70 et 80.
Durant trois ans, de 1971 à 1973, A Bigger splash capte des moments de la vie réelle ou imaginaire de l'artiste britannique David Hockney, bouleversé par une rupture sentimentale avec son modèle et amant Peter Schlesinger et traversant alors une phase d’intense création artistique. Le film, dont le titre A Bigger splash s'inspire de l'œuvre éponyme peinte par Hockney en 1967, fait le pari de composer à son tour un tableau vivant du peintre...

"Passé en trente ans d'une interdiction aux moins de 18 ans à un visa tous publics, A bigger splash fit sensation en son temps pour ses nus masculins (qui dialoguent avec ceux, sur fond de piscines californiennes, des fameuses toiles de Hockney) et une scène d'amour gay. Aujourd'hui, c'est la composition ultraténue du récit qui étonne, tout en ellipses feutrées, en sous-entendus mystérieux, en associations oniriques. La séparation du peintre et de sa muse produit une onde de choc à long terme dans la petite communauté, à la page ou à la ramasse (ou les deux), qui gravite autour de David Hockney, assistant vulnérable, galeriste fauché, copain styliste, amie designer. « Quand l'amour tourne mal, il n'y a pas que les amants qui souffrent », dit l'un d'entre eux. A Bigger Splash résonne à la fois des derniers soubresauts du swinging London et de liens défaits dont la contrepartie poétique se dépose sur les tableaux de Hockney."

Telerama
SEPTEMBRE 10/09 17h00 film tout public
brothers
bande annonce • Grande-Bretagne • 1973 • 105mn
partager sur facebook
Viens, mais ne viens pas quand je serai seule
Numéros 34 à 37 - Jambes en l’air
ENSAP / YGREC
Programmation de films, concerts, performances etc. à l’Écran Voisin tous les dimanches dans le cadre de l'exposition “Viens, mais ne viens pas quand je serai seule” à la galerie Ensapc Ygrec.

34. “Traversée urbaine”
Arnaud Mirman

2017 • 20mn • algo-concert

“Traversée urbaine” est un algo-concert proposant un vol au-dessus d’une ville générée en direct. La promenade est talonnée par son orchestre de synthétiseurs et de boîtes à rythmes - d’en haut, les immeubles glissent, mutent, dansent autour de parcs polygonaux.

35. “Le ‘‘\VƐʁ\Noir”
Stephen Loye

2017 • 30mn • vidéo HD couleur

Avec le crash de la Germanwings, le monde de l’hyper-vitesse et de la campagne se percutent. C’est un Airbus: cela renvoie à l’Europe qui a construit cet avion, à l’origine des passagers. C’est un petit bout du monde qui s’effondre. Je veux voir comment ça concerne les gens sur place. On observe un cumul de récits à la télé, sur internet... On voit comment à partir d’un événement, des dizaines de récits se mettent en place. Un peu comme au cinéma, on peut créer des montages différents d’une même histoire. J’ai collecté des archives, web, télé, qui montrent comment on a reconfiguré un paysage imaginaire.

36. “Mettre le ton”
Cie La Verbe (Zoé Pautet, Zoé Philibert, Théo Hillion)

2017 • 20mn

Pièce chorégraphique en collaboration avec Clémentine Azam, doctorante au muséum d’histoire naturelle et spécialiste en chiroptères. Nous travaillons avec elle les différentes façons d’aborder la recherche. Les différentes forme oratoires et narratives. Du documentaire animalier, à wikipédia, à la science-fiction. Ce que c’est l’animal pour une spécialiste, ce que c’est dans l’imagerie populaire et ce que ça peut nous permettre de mytho.

37. “None”
Concert

Trois quidams faiseurs d’une musique dégénérée à mi-côte entre jazz adultère et avant-rock hermaphrodite. “None” s’exécute en vers et en prose, en françois et en anglois, en quelque interjection que ce soit. A cordes, à touches, à peaux, à clés, “None” jauge son idée du presque rien et interprète le pas grand chose depuis une année passée.

Créée à Cergy-Pontoise dans la France des années 70, l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy invente, expérimente, innove depuis 40 ans pour être aujourd’hui une école à la pointe, productrice d’artistes et de talents internationalement reconnus. L’enseignement de l’ENSAPC couvre un très large spectre de disciplines et croise le domaine des arts visuels, de l’écriture, du spectacle vivant et du cinéma. Pilotés par des artistes et des théoriciens exigeants, les projets pédagogiques sont construits en articulation étroite avec des structures publiques et privées françaises et internationales de haut niveau, dans le champ de la création.
SEPTEMBRE 17/09 14h00 film tout public
L’archipel des âmes en peine
Pablo Salaün & Nico Peltier
Au-dessus du cercle polaire arctique Russe, une ville minière issue du Goulag : Vorkuta. On y croise nomades autochtones, travailleurs immigrés et descendants de déportés politiques. En 2013, la ville fête officiellement ses 70 ans. Le mineur soviétique a perdu sa stature, la rentabilité des mines est insuffisante et les accidents courants. Perdu au beau milieu de la toundra, cet îlot urbain construit sur les ossements de prisonniers du monde entier voit sa vie s’éteindre.

En parallèle à la projection, découvrez l’exposition du travail photographique de Nico Peltier dans la Petite Galerie des Atelier Partagés et la Galerie Annexe, du 10 au 17 septembre.
Vorkuta, capitale du monde.
En 2013, au-dessus du cercle polaire arctique, Vorkuta fête officiellement ses 70 ans. Ville déliquescente issue du goulag, ses habitants la surnomment ‘’Capitale du monde’’ eu égard aux multiples nationalités qui l’ont édifiée. Sa grandeur soviétique n’est plus, la rentabilité des mines est insuffisante et le combinat de charbon licencie.

+infos

SEPTEMBRE 17/09 17h00 séance tout public
brothers
bande annonce • France • 2016 • 77 mn
↪︎ partager sur facebook
Séance dans le cadre de
la Fête des Possibles
aux Grands Voisins
SEPTEMBRE 24/09 15h00 séance tout public
brothers
Carthage Édouard Glissant
Jean-Denis Bonan
Séance en présence du réalisateur

Une séance en écho à l'exposition "La pensée du tremblement" - Galeries Jeune Création et Ensapc Ygrec des Grands Voisins
Le poète Martiniquais, parmi les ruines de l’antique Carthage, développe sa pensée sur un monde en relation.
SEPTEMBRE 24/09 17h00 films tout public
brothers